Junior-Entreprises : un tremplin pour les étudiants, une chance pour les entreprises

© JE

Le mouvement des Junior-Entreprises (JE) est né en 1969. A cette époque, les années de césure ou l’alternance n’existaient pas encore. Le but d’une JE était donc de permettre aux étudiants d’étoffer leur CV. Bien qu’elles restent élitistes, les JE s’ouvrent aujourd’hui à de plus en plus de profils. Elles comptent actuellement 22 000 étudiants répartis sur 200 Junior-Entreprises. Elles sont réellement un tremplin dans une carrière, et les recruteurs apprécient le profil des “junior-entrepreneurs”.

Bien qu’ayant un statut similaire à celui d’une association de loi 1901, une JE fonctionne un peu différemment. Des étudiants administrateurs sont chargés de la gestion courante de “l’entreprise”, un peu comme la direction d’une PME. D’autres étudiants, les consultants, réalisent des missions pour le compte de la JE. Ils reçoivent une part du chiffre d’affaires en guise de rémunération. Les JE sont regroupées au sein de la CNJE (Confédération National des Junior-Entreprises) qui les audite régulièrement pour s’assurer qu’elles respectent un cahier des charges strict. Si une JE s’en éloigne trop, elle perd le label de Junior-Entreprises. Pour garder son statut, une JE doit aussi réaliser un chiffre d’affaires d’un minimum de 7 000 euros par an et avoir un apport pédagogique dans ses missions.

L’objectif principal d’une JE reste l’insertion professionnelle par le développement des compétences techniques et personnelles. C’est ce qui fait la réputation des JE et ce pourquoi les étudiants passés par une JE sont si prisés par les recruteurs. Intégrer une JE, en plus de rejoindre un réseau puissant, c’est donc s’assurer un avantage par rapport aux autres candidats. A l’heure actuelle, la majorité des JE se concentre sur les écoles d’ingénieurs; celles-ci représentent 57%. Mais le mouvement se développe de plus en plus dans le monde universitaire.

Pour accompagner les nouvelles JE, la CNJE a créé un pôle spécialisé dans la création : celui-ci met des outils à disposition des étudiants et soutient leurs initiatives. Plus de 1 000 heures de formation sont dispensées chaque année aux créateurs de Junior-Entreprises et aux étudiants administrateurs. Ces formations tournent autour de 7 thèmes principaux : développement personnel, management, prise de parole en public, pilotage stratégique, budgétaire, relation clients et management de bénévoles. Les formations sont dispensées à travers toute la France, notamment lors de congrès. Ces derniers permettent à plusieurs JE de se regrouper, d’échanger et de suivre des formations. Au cours de l’année, 2 congrès régionaux et 2 congrès nationaux sont organisés.

Les JE représentent un atout indéniable pour les étudiants qui veulent se professionnaliser. Elles constituent aussi un avantage pour les entreprises qui souhaitent un regard extérieur à leur projet.

Charlie SALVIGNOL

Plan incendie