“Meurtres sur les îles du Frioul”: une production made in Provence

Les comédiens Francis Huster et Jérémy Banster dans "Meurtres sur les îles du Frioul" © Léna Olszewski

Le téléfilm “Meurtres sur les îles du Frioul”, qui devrait sortir en septembre 2021, met à l’honneur la Cité Phocéenne dans tous ses aspects. Retour sur l’ambiance du tournage.

En janvier et février derniers a été tourné à Marseille le téléfilm Meurtres sur les îles du Frioul, avec pour têtes d’affiche Francis Huster et Jérémie Banster sous la direction de Sylvie Ayme, Marseillaise native, et la production, non moins marseillaise,  Seconde Vague Productions.

Victor Mariani, capitaine de la SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Marseille, intervient sur une scène de crime sur les îles du Frioul, quand il a la surprise de trouver son père, Pierre Mariani, sur le même lieu. Le jeune homme est en conflit avec ce père qu’il juge trop intrusif et qui se révélera ne pas être inconnu de la victime…

© Léna Olszewski

En plus de développer l’histoire de relations familiales conflictuelles, cette enquête policière mêle patrimoine matériel et immatériel: la ville de Marseille, le château d’If et le roman du Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas. Cette fibre romanesque agit comme un fil rouge, à la fois dans le synopsis et dans le travail des textes effectué par la réalisatrice et ses acteurs: il y a une volonté de réactualiser l’œuvre dumasienne et de lui rendre hommage. Mais, l’hommage n’est pas que pour l’homme, il est aussi pour les lieux explorés et leurs habitants. Comme nous l’a confié Sabrina Roubache (productrice): “C’est un film par et pour les Marseillais“; et en effet, le casting est composé de plus de 80% de Marseillais.

Le comédien Francis Huster © Léna Olszewski

Sur le tournage règne une ambiance professionnelle mais joyeuse, qui fait du bien en ces temps troublés. Les équipes sont heureuses de pouvoir faire opérer à nouveau la magie du cinéma, et savourent d’autant plus cette chance qu’elles en ont été privées pendant un certain moment. Malgré le port du masque (sauf pour les acteurs qui tournent), les sourires transparaissent. À la cantine, on s’amuse des plexiglas qui donnent l’impression de parloir. Dehors, on s’émerveille de la beauté des rues de Marseille, dignes des décors des plus grands films italiens, selon Francis Huster. Au maquillage, la découverte des dernières nouveautés make-up est sans cesse ponctuée de blagues. Bref, le bonheur de participer à la création de ce film est palpable et les équipes travaillent avec un plaisir communicatif.

Le film devrait être diffusé en septembre prochain sur France 3, avec néanmoins une forte probabilité de voir la date de sortie décalée à cause de la crise sanitaire. La date exacte sera communiquée dès que possible.

Léna OLSZEWSKI

Plan incendie