Communiqué de presse

461

Marseille, le 18 août 2020

Le « Méridional » apporte son soutien à « La Marseillaise »

Le « Méridional » est un journal numérique d’opinion qui défend la presse d’opinion – toute la presse d’opinion – y compris celle qui n’émet pas les mêmes idées que lui.

Nous soutenons donc sans réserve le combat actuel des journalistes et employés de la «Marseillaise » qui luttent pour leur survie et nous les assurons de notre solidarité confraternelle, de la même façon qu’ils avaient soutenu Le Méridional en 1971 lorsqu’il a connu des turbulences financières qui ont conduit à son rachat.

Le « Méridional » fait sienne aujourd’hui la fameuse citation attribuée à Voltaire : « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».

La liberté de la presse et le pluralisme d’opinions sont le fondement même de la démocratie et ils sont la marque de fabrique du « Méridional ». Voilà pourquoi nous souhaitons apporter notre soutien à la « Marseillaise » qui traverse de nouveau une grave crise et dont la société éditrice  a été placée en liquidation judiciaire le 13 juillet dernier.

Les effectifs de notre confrère ont déjà connu des coupes claires dans le passé et les offres de reprise qui garantissent le maintien d’un maximum d’emplois doivent être privilégiées. Fondé en 1943 par le parti communiste français, la « Marseillaise » ne sera pas reprise par la « Provence » qui a finalement renoncé à son offre d’achat face au tollé des salariés et des syndicats qui craignaient la création d’un monopole de la presse régionale.

Nous profitons de l’occurrence pour saluer aussi les efforts louables de l’équipe dirigeante de la « Provence » qui fait tout son possible pour maintenir à flot le quotidien alors même que le groupe Bernard Tapie, actionnaire majoritaire de la « Provence », a été lui-même placé en redressement judiciaire.

La vérité, c’est que le confinement et la concurrence des informations numériques ont gravement lésé l’économie de nombreux journaux et nous espérons de tout cœur que chacun d’entre eux parviendra à trouver le modèle économique salutaire du futur.

Francis PAPAZIAN,

Coralie et Jean-Baptiste JAUSSAUD

LeMeridional.com