“Un espion très recherché” : la série tchèque plonge au cœur de la “révolution de Velours”

© Arte

En 1989, alors que les choses commencent à bouger dans les pays du glacis soviétique, un couple, Marie et Viktor, retournent en Tchécoslovaquie après 12 ans d’exil. Elle est une violoniste accomplie, lui, un dissident surveillé. Le père de Marie était lui-même un intellectuel opposant au régime. Alors qu’ils habitent à Londres depuis toutes ces années, le couple décide de retourner au pays : Marie brûle d’envie de revoir sa famille. De son côté, Viktor a reçu une mystérieuse missive dont il n’a fait part à personne.

A leur arrivée à Prague, le couple se fait renverser par une voiture, qui les laisse à demi-morts. Lorsque Marie se réveille de son coma à l’hôpital, plus de trace de Viktor. Ce dernier a disparu des radars. Dans une ville où elle ne sait pas qui sont des amis ou des ennemis, Marie décide, envers et contre toutes les recommandations, d’enquêter sur sa disparition, alors qu’elle-même n’a ni l’allure ni les connaissances d’un agent secret.

Si on a en tête la fameuse date de la chute du mur de Berlin (11 novembre 1989), il est intéressant, par l’intermédiaire de cette “mini-série” Arte, de prendre le pouls du contexte politique dans un pays comme la Tchécoslovaquie. Justement parce qu’on y a parlé de “révolution de Velours” : une “révolution douce”, à l’inverse de ce qui se passait à la même période dans les pays tenus par le bloc soviétique. En Tchécoslovaquie, peu de sang a en effet été versé. Entre novembre et décembre 1989 s’est mise en place la lente déstabilisation du Parti communiste tchécoslovaque et la chute de la République socialiste.

Mais cela n’exclut pas, bien sûr, les manigances politiques des services secrets, tchèques et britanniques : où sont les coups montés ? Où sont les alliances ? Les méfiances agissent même en interne. Il arrive un moment où l’on ne sait plus qui est la taupe de qui…

Cette excellente série permet d’aborder une époque particulière sous un angle différent de ceux que l’on a l’habitude d’adopter, et de se rendre compte qu’elle n’est pas si lointaine.

Jeanne RIVIERE

“Un espion très recherché”. En intégralité sur arte.tv du 12 août au 25 septembre. Sur ARTE le jeudi à 20h55 du 19 au 26 août 2021. 6 épisodes d’environ 1h chacun.

UNE SÉRIE RÉALISÉE PAR IVAN ZACHARIÁŠ ET ÉCRITE PAR ONDŘEJ GABRIEL AVEC : TATIANA PAUHOFOVÁ, MARTIN HOFMANN, MARTIN MYŠIČKA, JAN VLASÁK. VOSTF.