JO Judo – “Les signaux sont au vert”

Teddy Riner vainqueur face à Rafael Silva aux JO de 2016 © WKMC

Les épreuves de judo aux Jeux olympiques de Tokyo ont commencé le 24 juillet et se clôtureront le 31. A la mi-parcours, retour sur les performances des athlètes français dans cette discipline, avec l’œil de Bastien Puget, entraîneur OM Judo.

“A ce stade, les résultats des Jeux sont de bon augure en judo”, se félicite Bastien Puget. On a vu 4 journées de compétition, et honnêtement, nos athlètes ont surperformé par rapport à d’habitude. Certains, on ne les attendait pas aussi haut, Luka Mkheidze par exemple.” [médaille de bronze dans la catégorie des moins de 60 kg] ou Sarah-Léonie Cysique [médaille d’argent dans la catégorie des moins de 57 kg].

Des athlètes qui ont tenu leur rang

“Même les judokas éliminés, comme Guillaume Chaine [moins de 73 kg] n’ont pas démérité. Amandine Buchard a eu fort à faire face à la Japonaise U. Abe, mais elle peut être fière d’elle. Elle a un parcours fabuleux ! La seule vraie déception, selon moi, c’est évidemment Shirine Boukli [moins de 48 kg] qu’on attendait plus haut. Elle n’a pas vraiment su entrer dans la compétition.”

> A lire aussi : JO Judo – Clarisse Agbegnenou, la “Tigresse” au cœur d’or

Bastien Puget salue aussi bien sûr la performance de Clarisse Agbegnenou [médaille d’or dans la catégorie des moins de 63 kg], certes favorite mais qui a dû rester concentrée jusqu’au bout pour remporter cette médaille : “Elle a su garder la tête sur les épaules, ce qui n’était pas évident face à la pression et aux sollicitations médiatiques.

Signaux verts et… “de belles cartouches”

Beaucoup de belles surprises pour la France dans ces JO de judo donc, et un bilan “archi positif”. “Aux derniers JO, souligne l’entraîneur, on s’était rattrapé à la fin, on avait décroché 5 médailles. En 2021, on est déjà à 4 médailles à ce stade de la compétition : on peut dire que les signaux sont au vert, et on peut espérer des titres !” (Même si, il le souligne ensuite, il ne faut pas parier trop vite.) Alexandre Iddir [moins de 100 kg et passé par OM Judo], et l’apothéose Teddy Riner [plus de 100 kg] laissent en effet envisager de beaux combats.

Enfin, la dernière journée (samedi) sera consacrée aux championnats par équipe (3 catégories de chaque sexe y seront représentées). “Une finale rêvée ? Ce serait France-Japon…” conclut Bastien Puget. Ce qui est certain, c’est que les judokas français ont déjà offert de très belles performances. Ils seront regardés de près ces prochains jours.

Thomas MOREAU