Rudi Garcia, l’homme aux deux visages

© WKMC

Quand il arrive quelque part, l’entraîneur Rudi Garcia se veut être un homme courtois, aimable, souriant, blagueur… en un mot, séducteur. Mais cette communication cache un tout autre visage qui se révèle dans la défaite. Rudi Garcia devient de mauvaise foi, décharge ses responsabilités sur les autres et n’hésite pas à tacler publiquement ses joueurs.

Que ce soit à Rome, à Marseille ou à Lyon, l’histoire s’est toujours mal finie. Entre recrutement de joueurs douteux (il privilégie les joueurs ayant le même agent que lui) et division du vestiaire, Rudi Garcia n’a jamais rien construit de durable. On ne peut cependant nier qu’il a obtenu certains résultats à court terme avec un titre de champion de France avec Lille en 2011, et une finale d’Europa League en 2018 avec l’OM. Mais il a surtout vécu de nombreuses défaites cuisantes.

Sa gestion des jeunes joueurs a elle aussi été calamiteuse. Que ce soit à Lyon ou à Marseille, il ne les a pas réellement fait progresser. Il ne leur a pas non plus accordé une grande confiance.

Les supporters lyonnais, qui n’avaient de cesse de se moquer des supporters marseillais à l’époque, subissent aujourd’hui les mêmes complications.

Mayeul LABORDE

Plan incendie