Sans concerts amateurs, la Fête de la musique perd son âme

© WKMC

Le ministère de la Culture a récemment publié un protocole sanitaire strict qui empêchera la tenue d’événements musicaux dans les rues comme cela se passe habituellement le 21 juin pour la Fête de la musique. Cette nouvelle ne devrait pas faire plaisir aux amateurs de musique et aux personnes qui pensaient pouvoir danser dans les rues ce jour-là.

Dans son protocole, le Ministère précise : “En cas de manifestation en plein air, accueillir le public en configuration assise, en respectant les plafonds de jauge et les modalités de distanciation.” Les musiciens ne seront pas non plus autorisés à se produire dans des bars ou restaurants. Ces annonces vont à l’encontre de ce qu’avait laissé entendre au Parisien la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, en mai dernier : ”La Fête de la musique […] ne sera pas soumise au pass sanitaire, on pourra danser, mais ce sera une fête masquée.”

Ces interdictions sont à mille lieues de l’esprit de la Fête de la musique. Depuis sa création en 1982, elle vise en effet à encourager les musiciens amateurs et professionnels à descendre dans la rue et à partager leur musique avec le public, dans une ambiance de convivialité.

Plan incendie