Les “Bistrots de Pays”, ou l’esprit de village

© Bistrot de Pays

Le label Bistrot de Pays fait partie des bonnes idées qui veulent redonner de l’importance aux petits établissements des communes rurales. Il a été créé en 1993 pour soutenir les patrons de bistrots indépendants ; ceux-ci s’engagent, en retour, à respecter la charte correspondant au label.

L’opération Bistrot de Pays est une démarche originale qui veut mobiliser les établissements comme les bistrots, les cafés, les débits de boissons etc.  autour d’une volonté commune : à travers un réseau local d’animation, le Bistrot de Pays recrée un tissu social et économique en milieu rural. Il joue aussi le rôle de carrefour des services du village (dépôt de pain, vente de journaux, épicerie…)


Un Bistrot de Pays doit :

     – Être situé dans une commune rurale de moins de 2000 habitants;
     – Constituer le dernier – ou l’un des derniers – commerce(s) du village;
     – Être ouvert à l’année;
     – Proposer, autant que possible, les services de base non assurés par ailleurs dans le village (tels que dépôt de pain, de tabacs, de journaux, petite épicerie…);
     – Disposer des principaux documents d’information touristique locale;
     – Organiser des animations festives et culturelles (au moins 3 par an);
     – Promouvoir les produits du terroir;
     – Proposer au minimum une restauration de type casse-croûte à toute heure, basée sur les produits régionaux;
    – Dans le cas où une restauration complète est assurée, proposer des repas où les recettes et les produits du terroir tiennent une place prépondérante.

En Région sud, on compte 43 Bistrots de Pays ; 6 ont rejoint l’aventure cette année. La carte et les adresses sont disponibles en ligne et à partir de début juin dans les offices de tourisme.