Metz 1 – 1 OM : des Marseillais à deux vitesses

© OM

Malgré quelques fulgurances, les Marseillais concèdent un nul dans un match poussif. Ils finissent cependant cinquièmes et sont donc qualifiés pour l’Europa League.

Ne nous mentons pas, l’OM ne constitue pas le plus beau des cinquièmes, mais cette place était importante à obtenir. Elle va permettre à l’OM d’être un peu plus attractif sur le marché des transferts; les dirigeants vont disposer de plus de moyens pour pouvoir renouveler l’effectif. Il devrait y avoir une dizaine de départs et une dizaine d’arrivées. L’occasion de repartir sur de bonnes bases pour viser plus haut la saison prochaine.

Sur ce match, les Marseillais sont restés fidèles à ce qu’ils ont montré cette saison. Le principal danger est venu de Pol Lirola le défenseur droit. Cela en dit long sur le chantier qui attend le staff et les dirigeants. Certains joueurs semblent plus que jamais en fin de course. Comme Dimitri Payet, qui peine de plus en plus à être à son top niveau. Il ne reste pas moins capable, sur une action, de faire la différence. Peut-être que son futur à l’OM va davantage s’inscrire dans un rôle de joker.

Une fin de match folle :

A la 90ème minute, Metz pense obtenir un penalty sur un accrochage. Finalement, après visionnage de la VAR, il s’avère que la faute était à l’entrée de la surface. Les Marseillais pensaient alors être sauvés et obtenir un bien triste match nul. Mais Dimitri Payet va dévier le ballon de la main. Penalty logiquement sifflé à la suite du visionnage de la VAR. Farid Boulaya va transformer le penalty. Quelle faute de Payet qui saute les bras totalement décollés du corps!

Par la suite, Marseille va pousser et à la 90+8 minutes, une faute de Messine va être revisionnée à la VAR pour savoir s’il y a penalty ou non. La décision ? Penalty évidemment et à la 90+13 minutes Milik va égaliser.

Après un match ennuyeux, nous aurons eu droit à des arrêts de jeux de folie. La VAR aura été pour une fois juge de paix. Le match nul est plutôt mérité. Rendez-vous la saison prochaine.

Mayeul LABORDE

Plan incendie