Départementales à Aix – Michael Zazoun, au service des citoyens

© Michael Zazoun/DR

Michael Zazoun est un homme animé par son envie d’améliorer le quotidien des Aixois. Pour ce faire, il s’est engagé au côté de Maryse Joissains-Masini avec qui il a été élu en 2014, puis réélu en 2020 en tant qu’adjoint au maire d’Aix-en-Provence délégué à l’Espace Public, Marchés, Licences Débits de Boissons.

Pour poursuivre son engagement, et toujours avec la volonté de servir les habitants d’Aix-en-Provence, il se porte candidat pour la première fois aux élections départementales (canton 1 d’Aix-en-Provence) en binôme avec Brigitte Devésa, déjà conseillère départementale. Michael Zazoun prend ainsi la suite de Jean-Pierre Bouvet qui se retire après 33 ans de bons et loyaux services au Conseil départemental. Jean-Pierre Bouvet a toute confiance en Michael Zazoun pour prendre sa suite.

A l’occasion des prochaines élections départementales (20 et 27 juin), Michael Zazoun a bien voulu répondre aux questions du Méridional.

Le Méridional : Michael Zazoun, pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections départementales ?

Michael Zazoun : Je suis déjà très engagé dans la vie municipale. Je souhaite maintenant relever de nouveaux défis. Pouvoir faire le lien entre les deux collectivités, mairie et département. J’ai la chance de prendre la suite de Monsieur Bouvet et d’avoir été choisi par Martine Vassal et Maryse Joissains-Masini, maire d’Aix-en-Provence.

L.M : Que voulez-vous défendre sur votre canton ? Quelles sont vos ambitions ?

M.Z : Je souhaite être porteur de projets tout en restant dans ma posture d’élu de proximité. Je continuerai de rencontrer les Aixois comme je l’ai toujours fait. Mon but premier sera bien évidement de défendre l’intérêt de ce territoire et de ses habitants sur les compétences propres au Département (la santé, le social, les routes, les transports, les collèges, l’agriculture, l’aménagement etc.). Mon ambition sera de renforcer l’attractivité du territoire, encore une fois toujours dans l’intérêt des habitants, pour maintenir et augmenter la qualité de vie.

L.M : Pensez-vous que la majorité de Martine Vassal peut tenir face à une coalition de gauche ?

M.Z : Oui, je suis intimement convaincu qu’elle peut, car Martine Vassal a pour elle un très beau bilan. Elle a augmenté, avec son équipe, l’aide du Département aux communes. Avec pas moins de 15 millions d’euros, sans compter les investissements qui ont eu lieu séparément. Elle a réhabilité les aires de jeux, les collèges, le patrimoine. Elle a développé le “smart territoire” (dont le réseau Internet), les équipements sportifs. Elle a également attribué des subventions pour des festivals. Elle a mis en place des actions concrètes. Pour toutes ces raisons, je pense et je souhaite que Martine Vassal l’emporte pour un second mandat.

L.M : Que pensez-vous d’une éventuelle fusion entre le Département et la Métropole ?

M.Z : A mon humble niveau, je ne suis pas favorable à une fusion. Je pense que le Département et la Métropole contribuent davantage au développement du territoire dans leurs domaines respectifs.

Propos recueillis pas Mayeul LABORDE

Plan incendie