France 1 – 1 Bosnie : loin des attentes

© Equipe de France / Twitter

Pour cette rentrée, les Bleus n’ont pas rendu une copie à la hauteur de nos attentes. Plusieurs éléments peuvent expliquer le match “nulle” de l’équipe de France.

Le sélectionneur a dû ajuster sa composition et pallier l’absence de Kante et de Tolisso en alignant Veretout, dont c’était la première sélection, et Thomas Lemar qui a été à l’origine du but contre la Bosnie. L’exclusion à l’heure de jeu n’a pas rendu la tâche facile à l’équipe de France en panne d’inspiration, surtout face à un bloc équipe renforcé dans un système de jeu en 5/3/2. A la suite du carton rouge de Koundé qui a fait preuve de jeunesse sur une faute grossière à 80 m de son propre but, Didier Deschamps s’est adapté en faisant entrer cette fois-ci un vrai latéral droit en la personne de Léo Dubois. Le rapport de force s’est inversé, l’entrée en jeu successive d’attaquants capables d’emmener de la vitesse et d’utiliser la profondeur, tels que Coman et Martial, n’a pas fait évoluer les débats, le score restera de parité. On peut regretter l’absence de Giroud qui emmène une variété de par ses qualités athlétiques et aurait pu servir de point de fixation.

Le point positif est le match nul de l’Ukraine 2 à 2 face au Kazakhstan ; le classement du groupe D ne bouge pas. La 5ème journée se jouera samedi soir en Ukraine : il reste peu de temps au staff pour trouver des solutions afin de renouer avec la victoire.

Fabrice HUART