Nicolas Mérindol : “La légitimité entrepreneuriale n’est ni une mode, ni un gadget”

© Le Méridional

Nicolas Mérindol est Président fondateur du groupe Carmin Finance et ancien Directeur Général du groupe Caisse d’Epargne. Il présidera la première Université d’Eté sur la Légitimité Entrepreneuriale (UELE) organisée par Aix-Marseille Université les 12 et 13 juillet prochains.

Le Méridional : Nicolas Mérindol, comment en êtes-vous venu au domaine de l’entrepreneuriat ?

Nicolas Mérindol : L’entrepreneuriat était un projet ancré en moi depuis longtemps, depuis mes études en classes préparatoires à Henri IV (Paris). Mon histoire professionnelle, après 30 ans dans des grands groupes, m’a donné rendez-vous avec ce destin… j’ai saisi l’occasion !

LM : Pouvez-vous présenter le concept de “légitimité entrepreneuriale” ? En quoi cette notion est-elle utile concrètement dans la vie des entreprises ?

NM : Le concept de la légitimité entrepreneuriale repose sur l’ensemble des éléments qui participent à créer un environnement de confiance autour de l’entreprise, les produits, les actionnaires et bien sûr le management et les salariés. La légitimité entrepreneuriale est un facteur de succès et de performance dès lors que chacune des actions menées la renforce. La mesurer permet au CEO de corriger le tir et aux clients d’être rassurés, à l’investisseur de multiplier ses chances de gains etc.

LM : L’université d’Aix-Marseille a inauguré il y a quelques mois une Chaire de Légitimité entrepreneuriale. Que représente pour vous le fait d’être président de la première Université d’Eté sur la Légitimité Entrepreneuriale ? Pourquoi avoir accepté ce rôle ?

NM : Présider la première Université d’Eté de la Chaire de Légitimité Entrepreneuriale de l’université d’Aix-Marseille est un honneur bien sûr, mais aussi un engagement auprès d’universitaires, docteurs et chercheurs, au service d’une recherche appliquée à la gestion performante des entreprises. Transmettre, c’est apporter ma pierre à l’édifice après une carrière riche de nombreuses expériences, soit comme président de grand groupe soit comme entrepreneur !

LM : En quelle mesure a-t-on aujourd’hui plus que jamais besoin de se pencher sur la notion de légitimité entrepreneuriale ?

NM : Aujourd’hui, la performance, l’image, le digital et les réseaux sociaux sont intimement liés. La légitimité entrepreneuriale n’est pas une mode ni un gadget. C’est la nouvelle pierre à l’édifice d’une société exigeante.

LM : Pensez-vous que le territoire provençal a un rôle particulier à jouer au niveau de la diffusion de la formation en légitimité entrepreneuriale ?

NM : Notre territoire provençal est riche de grands groupes internationaux, de petites entreprises, d’universités, de centres de recherche, de femmes et d’hommes engagés… L’ambition de cette université d’été est grande : c’est un rendez-vous annuel, international, ouvert à tous, qui deviendra incontournable sur le sujet : et ce sera en Provence ! 

Propos recueillis par Raphaëlle PAOLI