Valérie Pécresse candidate à la présidentielle, Macron s’en frotte les mains

Valérie Pécresse © Flickr

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a annoncé dans un entretien au Figaro paru ce 22 juillet sa candidature à l’élection présidentielle, alors que la droite n’a pas encore officiellement déclaré de candidat. Elle sera ce soir à 20h sur le plateau de TF1.

Une primaire devrait être organisée par le parti Les Républicains en octobre, et ouverte aux candidats du centre et de la droite. Primaire à laquelle Xavier Bertrand, ancien membre des Républicains ne participera pas, puisqu’il a annoncé depuis longtemps sa candidature à l’élection présidentielle. Il refuse de concourir à une primaire. Il est désormais suivi par Valérie Pécresse, qui elle aussi avait quitté Les Républicains. Si sa candidature et sa participation à une primaire restaient un mystère, cela ne l’est plus aujourd’hui. Une candidature de plus à droite donc, après celle de Xavier Bertrand.

A l’approche de la présidentielle, la droite paraît plus que jamais désunie. Si aucun accord n’est trouvé d’ici là, on se dirige donc vers 3 candidatures au minimum. Celle de Xavier Bertrand, celle de Valérie Pécresse et celle du vainqueur de la primaire qui aura lieu en octobre. Les Républicains, déjà affaiblis au niveau national entre Macron et Le Pen, s’affaiblissent eux-mêmes un peu plus.

Ces multiples candidatures à droite arrangent le jeu d’Emmanuel Macron, qui, voyant ses adversaires désunis, espère bien se retrouver une nouvelle fois face à Marine Le Pen au second tour. Il pourrait ainsi faire appel au front républicain pour être réélu. Mais les Français risquent fort d’être lassés par cette “tambouille” politicienne et déserter les urnes.

Charlie SALVIGNOL

Plan incendie