Réouverture des discothèques, dernières captives du covid

© PXH

Les discothèques sont enfin autorisées à rouvrir, ce vendredi 9 juillet, après 16 mois de fermeture. Cette année désastreuse aura eu pour conséquence la fermeture définitive de bon nombre d’entre elles. Les discothèques commencent enfin à voir le bout du tunnel, et espèrent ne pas devoir y replonger aussitôt.

Les professionnels de la nuit sont impatients de retrouver leur clientèle. C’est pour eux une journée qui s’annonce chargée, stressante mais aussi excitante. Christophe Longo, patron de “La Joïa” à Aix et responsable du collectif des dirigeants de discothèques de Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse le confie au Méridional : “Nous sommes impatients mais stressés. Après 16 mois sans travailler, il faut tout remettre en place.” Mais tout a été prévu en amont pour que la reprise se passe au mieux.

La réouverture des discothèques s’accompagne d’un strict respect du protocole sanitaire. Il faudra être en possession du fameux pass, c’est-à-dire : être vacciné, fournir une attestation qui prouve que l’on a eu le covid dans les 6 mois précédents, ou bien un test PCR ou antigénique datant de moins de 48h. La Joïa sera intransigeante, nous assure Christophe Longo : “Nous ferons respecter le pass à 300%. Nous allons également mettre en place des tests antigéniques à l’entrée pour les personnes qui n’auraient pas eu le temps de se faire tester. Il faudra pour cela être muni de sa carte identité et de sa carte vitale.”

Les discothèques espèrent bien pouvoir compter sur la présence de leur clientèle d’avant le covid, celle qui les a soutenus par des encouragements pendant les longs mois de fermeture. C’est l’occasion aussi pour les plus jeunes de découvrir ces lieux qu’ils n’ont pas encore pu fréquenter. En revanche, pas question de parler du spectre d’une quatrième vague pour le moment. Pour Christophe Longo “il ne s’agit là que de spéculation. Néanmoins si une quatrième vague arrivait je n’ose pas croire que nous devrions à nouveau fermer. Je pense plutôt que le pass sanitaire sera étendu à d’autres lieux. De toute façon, les jeunes continuent de faire la fête, autant que cela soit dans un lieu encadré qui fait respecter le protocole sanitaire.”

Avec la réouverture des discothèques, ce sont toutes les activités qui peuvent reprendre. Les boîtes de nuit faisaient partie des derniers lieux entièrement fermés en raison du covid.

Charlie SALVIGNOL

Plan incendie