Le bitcoin a du plomb dans l’aile

© PXB

Le fonds britannique Ruffer annonce avoir vendu ses bitcoins. Il avait investi 600 millions de dollars et a revendu avec 1,1 milliard de profits. Il estime que l’intérêt pour cette cryptomonnaie va se tasser au fur et à mesure de la sortie de la crise sanitaire. Selon le fonds, les jeunes n’auront plus autant de temps à consacrer au bitcoin.

Pourtant, pour prendre le dessus sur les cryptomonnaies, les banques centrales explorent l’idée de créer leur propre monnaie numérique capable de se passer des banques commerciales. Les cryptomonnaies semblent donc avoir de beaux jours devant elles. Mais pour le bitcoin rien n’est moins sûr. Robert Shiller, détenteur du prix Nobel d’économie 2013, estime que le bitcoin est voué à disparaître. Pour lui, il n’a pas de valeur réelle et dépend de l’importance qu’on lui accorde. Cependant, il estime qu’il peut s’effondrer aujourd’hui… comme dans 100 ans.

Plan incendie