Linky : les abonnés vont devoir rembourser le compteur

Les pouvoirs publics avaient affirmé que le nouveau compteur électrique ne coûterait rien aux clients, ce n’est plus le cas. Les abonnés vont devoir payer le compteur à partir de 2022.

Les compteurs Linky ont pour le moment coûté 5,7 milliards d’euros. 130 euros par boîtier (fabrication et pose), sans oublier les frais annexes. Enedis a déjà financé 5,39 milliards, 10% sur ses fonds propres et le reste avec un emprunt à la Banque européenne d’investissement avec un taux de 0,77%. Sauf que ce prêt va être payé par les consommateurs via un mécanisme de “différé tarifaire”. Ce mode de paiement va décaler le remboursement de quelques années en ponctionnant la facture des clients. Selon Le Parisien, le taux d’intérêt appliqué au remboursement sera de 4,6 % soit pour Enedis une marge de 2,8 % : un demi-milliard d’euros d’intérêts supplémentaires que paieront les consommateurs.

Enedis, de son côté, avait affirmé que le compteur Linky permettrait de faire des économies. Pour François Carlier, délégué général de l’association de consommateurs CLCV (Consommation Logement Cadre de Vie), “l’équilibre économique semble effectivement loin d’être garanti pour le consommateur”. 32 millions de compteurs Linky sont installés actuellement sur le territoire. En France, 90 % des foyers en sont équipés. Sur son site, Enedis indique que 92 % des Français sont satisfaits. L’entreprise oublie de préciser que le sondage a été réalisé avant que les consommateurs sachent qu’ils allaient devoir payer les compteurs…

Plan incendie