Régionales et départementales – Quels modes de scrutin ?

Les élections régionales et départementales se déroulent le même jour (le 20 juin puis le 27 juin). Leurs modes de scrutin sont cependant très différents.

Les régionales

Les listes pour lesquelles votent les électeurs sont composées à moitié d’hommes et à moitié de femmes. Le nombre des personnes qui se présentent se fait en fonction du nombre de sièges à pourvoir au sein de l’assemblée régionale, soit 123 en Région sud. Pour une répartition géographique efficace des futurs élus, les listes possèdent des sections départementales.

Si une liste recueille plus de 50% des suffrages exprimés lors du premier tour, elle gagne une prime qui correspond à 1/4 des sièges à pourvoir. Le restant des sièges est réparti à la proportionnelle entre le reste des listes qui ont obtenu 5% ou plus des suffrages (dont la liste qui bénéficie déjà de la prime).

Un second tour est organisé s’il n’y a pas de liste majoritaire à 50%. Peuvent y participer uniquement les listes qui ont obtenu au moins 10% des suffrages au premier tour. Les fusions entre listes ayant atteint au moins 5% sont autorisées.

La répartition des sièges à l’issue du second tour se fait de la même façon que lorsqu’il n’y à qu’un seul tour : la liste arrivant en tête obtient 1/4 des sièges, et le reste des sièges est réparti entre les listes qui ont obtenu 5% ou plus des suffrages.

> A voir aussi : Départementales – Les départements, un héritage de la Révolution française

Les départementales

Les élections départementales se font au scrutin binominal majoritaire à deux tours. Dans chaque canton, un binôme (un homme et une femme) se présente. S’il obtient au premier tour plus de 50% des suffrages exprimés et au moins un quart des inscrits, le binôme est élu.

Autrement, un second tour a lieu. Les binômes qui peuvent y participer doivent avoir obtenu au premier tour au moins 12,5% des électeurs inscrits. Et c’est alors le binôme qui arrive en tête qui est élu (majorité relative) à l’issue du second tour.

> A voir aussi : Régionales et départementales, le déroulement du double scrutin

Plan incendie