La Bastide des Bains : un hammam aux senteurs méditerranéennes

© La Bastide des Bains DR

En passant sous l’arcade abritant le sol couvert de mosaïques de la Bastide des Bains, on pourrait sans doute prendre des airs de savant latin et prononcer l’antique adage “Mens sana in corpore sano”. Parce qu’un “esprit sain dans un corps sain” est plus que jamais nécessaire à notre époque, ce hammam aux techniques ancestrales offre une plongée reposante dans un monde au-dessus de la mêlée.

La jolie façade du 19 de la Rue Sainte garde une sobriété que ne dément pas l’entrée elle-même, ni le défilé de pièces et le patio intérieur à la fontaine. Christelle Manunta est propriétaire de la Bastide des Bains depuis plus de quinze ans. Elle et son mari ont tout aménagé. Lui était kiné, elle venait du milieu du sport. Ils avaient envie de créer un lieu de détente et de bien-être qui puisse couper les gens de la frénésie du quotidien.

Ici, le soin du corps rejoint donc le délassement de l’esprit. Après avoir laissé ses affaires au vestiaire, on enfile un peignoir et on se laisse guider à travers l’enfilade des pièces. Les salles de massages et de soins se trouvent à l’étage, le hammam et la salle de détente au rez-de-chaussée. On a peine à croire que, quelques mètres plus loin, la rue poursuit sa vie tapageuse. Et c’est bien le but, comme nous le précise Christelle : “Quand les gens entrent ici, ils changent d’état d’esprit. Le mot est un peu à la mode, mais ils viennent se ressourcer.”

La technique de délassement du hammam est l’expérience phare de la Bastide des Bains. Des soins et des massages sont proposés dans différentes formules, mais le hammam reste le cœur de l’établissement. Le mot signifie “bain d’eau chaude” en arabe, et puise ses origines dans les thermes romains. “Avant, les gens associaient le hammam au monde oriental ; mais aujourd’hui, de plus en plus de personnes s’y rendent à intervalles réguliers, et en font parfois un délassement du quotidien.” La Bastide des Bains tient à conserver ce fond traditionnel, tout en ne négligeant pas la nouveauté, notamment dans les formules de soin.

© La Bastide des Bains

Autour de la pratique du hammam, Christelle a voulu créer une ambiance propre à la Bastide, et dans la logique du lieu, cela passait surtout par les senteurs. L’aloe vera, le cèdre, l’olive, l’amande… tout devait être bien dosé pour une création parfaite. Avec l’aide de Marypierre Julien, parfumeuse de renom chez Givaudan, Christelle Manunta a su donner naissance à la fragrance “Cèdre Décadent”.

Après le succès de ce parfum, toute une gamme de cosmétiques a été créée il y a trois ans autour de cette senteur, en collaboration avec des laboratoires et des partenariats exclusivement français (et 87% des produits sont d’origine naturelle). Aujourd’hui, une dizaine de produits sont disponibles dans la gamme. A emporter chez soi pour prolonger le souvenir de cet instant délicat.

La Bastide a rouvert ses portes à la mi-mai ; le hammam, lui, attend le 9 juin prochain. Il a pu profiter d’un coup de neuf, comme régulièrement en temps de vacance. Christelle Manunta n’est pas inquiète au sujet du retour de la clientèle. Malgré le protocole sanitaire, beaucoup sont impatients de retrouver ou découvrir ce havre. Elle a aussi d’autres idées derrière la tête, parmi lesquelles l’internationalisation de ses cosmétiques (une participation à un salon en Italie, à Milan, est ainsi prévue dans les prochains mois).

Les poètes retrouveront à la Bastide des Bains les accents des correspondances baudelairiennes, les voyageurs se croiront volontiers en Grèce ou au-delà, les Marseillais reconnaîtront les senteurs méditerranéennes qui font le charme de leur région.

Les formules de la Bastide des Bains et toutes les autres informations sont à retrouver en ligne, notamment à l’occasion de la Fête des Mères ce dimanche 30 mai !

Jeanne RIVIERE

La Bastide des Bains, 19 rue Sainte, 13001 Marseille