Natation : à Marseille, des athlètes concentrés sur les JO de Tokyo

Au Cercle de Nageurs de Marseille © Le Méridional

Ils sont huit à répondre aux questions de la presse ce mardi 11 mai au Cercle des Nageurs de Marseille. Florent MANAUDOU, Mélanie HENIQUE, Clément MIGNON, Julien BEROL, Mehdy METELLA, Stanislas HUILLE, Anouchka MARTIN et Théo BUSSIERE. Qualifiés pour les Championnats d’Europe de Budapest (17-23 mai) et les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet – 8 août), ils nous parlent de leur forme et de leur concentration alors que se profilent les compétitions.

“Ça fait plaisir de revêtir les couleurs de l’équipe de France”, commence en souriant Mélanie Henique. En effet, ils et elles ont hâte de partir en compétition, même si tous ne participeront pas aux Championnats d’Europe.

En revanche, Florent Manaudou le souligne, c’est difficile pour les athlètes d’avoir deux excellents pics de forme dans l’année. Le but c’est d’aller aux Jeux, tout en performant tout de même aux Championnats de Budapest.

Le mot du Président du Cercle des Nageurs de Marseille, Paul Leccia. © Le Méridional

Malgré un protocole sanitaire quotidien, les athlètes professionnels ne se laissent pas impressionner. Pour eux, il faut parvenir à mettre de côté les aléas des annonces et rester concentrés sur l’entraînement. Ils ont appris à s’adapter énormément, en se challengeant les uns les autres, notamment les aînés vis-à-vis des plus jeunes. Paul Leccia, Président du Cercle des Nageurs de Marseille, souligne l’importance de l’exemple donné : “C’est d’être tous ensemble qui nous fait avancer.” Les nageurs ne se posent plus la question de l’éventualité d’une annulation : ils préfèrent rester dans la préparation.

Le 11 mai 2021, au Cercle des Nageurs de Marseille. De gauche à droite : Stanislas Huille,Julien Berol, Mehdy Metella, Clément Mignon, Mélanie Henique, Anouchka Martin, Théo Bussière et Florent Manaudou. © Le Méridional

Le report des JO de l’année dernière … a même été une chance pour certains ! C’est le cas pour Julien Berol; il se déclare, en un sens, content de cette décision qui lui a permis de mettre à profit les mois d’entraînement, et de se qualifier.

Florent Manaudou conclut : “J’ai l’intime conviction que les JO auront lieu. Et nous, fin juillet, on sera prêts.” La promesse d’une fine équipe pour représenter la France.