Bac 2021 : la mobilisation des lycéens continue à Marseille

Mobilisation lycéenne au Vieux-Port © Le Méridional

En raison de la crise sanitaire, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé un aménagement des épreuves du baccalauréat 2021, en philosophie et en français notamment. Mais pour l’heure, une prise en compte par contrôle continu n’est pas envisagée. Le Mouvement National Lycéen parle de “bricolage” et appelle à poursuivre les mobilisations.

© Le Méridional

Ce matin au Vieux-Port de Marseille, c’est en musique et en slogans martelés que protestent les lycéens. Marion, une élève de Terminale, nous glisse : “Ce n’est pas normal de passer un bac comme celui qui est envisagé ; dans ma classe depuis le début de l’année, quatre profs ont été absents et n’ont pas assuré les cours pendant plusieurs semaines. Et c’est comme ça pour beaucoup d’entre nous !”  Sur Europe 1 la semaine dernière, Jean-Michel Blanquer avait déclaré qu’il était “ouvert à des aménagements possibles”, mais sans “passer au contrôle continu intégral”.

Plan incendie