Football et droits TV : vers une nouvelle impasse ?

© WKMC

La LFP (Ligue de Football Professionnel) avait conduit le football professionnel dans une impasse en accordant les droits TV à Mediapro, une entreprise espagnole. En effet, l’entreprise Mediapro, qui avait gagné l’appel d’offre en 2018 (pour les saisons 2020-2024), s’était retrouvée dans l’incapacité de payer ce qu’elle devait à la ligue. Devant ce fiasco, la LFP était sortie de cette impasse en trouvant un accord avec Canal+ pour la fin du championnat. Le groupe espagnol était alors tenu de payer pour ce qu’il avait déjà diffusé via la chaîne Téléfoot. Si la situation est plus ou moins sauvée pour la saison 2020-2021, l’inquiétude règne pour les prochaines. La chaîne Canal+ ne serait pas disposée à se positionner sur l’ensemble des matches de ligue 1. Seul le match du dimanche soir à 21h l’intéresserait: une posture un peu facile. BeIN SPORTS, son homologue, ne semblerait pas non plus vouloir se positionner pour le moment.

Cet accord pour la fin de saison avec Canal+ a eu deux effets négatifs :

  • Il a accentué la dépendance à Canal+;
  • Il a fixé une référence de valeur basse en dévaluant la ligue 1.

Pour ne rien arranger, il semblerait que Mediapro ne puisse pas régler les 31,2 millions d’euros que l’entreprise doit encore payer à la LFP. “La trésorerie du groupe pourrait être épuisée en juin ou juillet” craint l’agence Standard & Poor’s (S&P). Vincent Labrune, le président de la LFP, risque de passer des nuits blanches.

Mayeul LABORDE

Plan incendie