mercredi, avril 14, 2021

Lancement de la Freebox Pro : pour que les entreprises arrêtent de se faire pigeonner?

A la différence d’opérateurs comme Orange, Bouygues Telecom ou SFR, les offres Free se contentaient jusqu’ici de s’adresser aux particuliers. Un recul pour mieux sauter ? Le 23 mars 2021 a été présentée la Freebox Pro, qui veut séduire tous types d’entreprises.

La Freebox Pro est le fruit de plusieurs années de travail et de réflexion. Les mots d’ordre de ses concepteurs : simple, puissant, complet, économique. Il faut dire qu’encore une fois (on se souvient de la révolution des prix pour les offres aux particuliers, qui incitait les gens à ne plus se faire “pigeonner”), l’opérateur de Xavier Niel a frappé un grand coup sur le marché consommateur : la Freebox Pro est à 49,99 € HT par mois (39,99 € HT par mois la première année), sans engagement, avec un forfait mobile 5G inclus (9,99 € HT par mois pour toute ligne supplémentaire). 

Epauler la digitalisation des entreprises

La Freebox Pro est pensée pour appuyer les entreprises dans leur digitalisation, phénomène qui s’accentue à vitesse grand V, et où la France n’est pas forcément à la pointe (un rapport Free signale ainsi pour exemple qu’il y a aujourd’hui 2 fois plus de TPE digitalisées en Allemagne qu’en France.)

La Freebox Pro développe une connectivité ultra performante et ultra rapide, destinée à rassurer : 100% fibre, elle s’appuie sur la technologie 10G EPON, avec un débit pouvant aller jusqu’à 7 Gbit/s en réception et jusqu’à 1 Gbit/s en émission. Un gros plus : on peut connecter plusieurs dizaines d’appareils simultanément. La sécurité est aussi pensée comme une priorité, au vu de la multiplication des cyberattaques ces dernières années : Wifi invité distinct du réseau interne, protocole de chiffrement WPA3, et prise en charge par un modem externe 4G en cas de dysfonctionnement, pour éviter toute interruption. Un module d’intelligence artificielle intégré à la Freebox Pro permet d’ailleurs de diagnostiquer l’appareil en continu.

Le nouveau boîtier de Free offre également un serveur de stockage de données centralisé (NAS) ; grâce à cela, les fichiers des collaborateurs pourront non seulement être sauvegardés et partagés, mais être synchronisés automatiquement sur le cloud.

Une box conçue pour durer

Au rebours de la fameuse « obsolescence programmée », le géant du télécom promet une durée de vie de la box d’au moins dix ans, avec un maximum de conceptions destinées à réduire l’impact environnemental. Il allie ainsi consommation électrique performante et éco-responsabilité.

Un équipement pour le télétravail ?

Mais le géant n’est pas en reste d’idées : car au-delà de cette box des entreprises, l’opérateur s’attache potentiellement les milliers de professionnels en télétravail. Cela demandera une maîtrise technique aiguë (le réseau sur lequel s’appuiera Free ne sera pas celui que partagent tous les utilisateurs d’un immeuble) mais possible. « Rien n’empêche une société d’équiper ses collaborateurs. Le monde du travail change et cette box, c’est en quelque sorte la box du télétravail », a même déclaré Kevin Polizzi, directeur général du B2B d’Iliad, maison-mère de Free. (Voir l’interview exclusive de Kevin Polizzi donnée récemment au Méridional https://lemeridional.com/index.php/2021/03/04/les-trophees-du-meridional-kevin-polizzi-entrepreneur-de-lannee-2020/). Une offre résolument tournée vers l’innovation et qui veut accompagner les projets des entreprises et des professionnels: un coup de canon de plus dans la révolution Free ?

Jeanne RIVIERE

Related Articles

Stay Connected

21,558FansLike
2,507FollowersFollow
17,500SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles