samedi, mars 6, 2021

Manchester City-OM – La marche était trop haute

Première mi-temps : l’OM dans le coup

En ce début de première mi-temps, Manchester City domine les débats. Mandanda est rapidement sollicité mais se montre très fort sur sa ligne, bien que fébrile dans ses relances. Les Marseillais ne pressent pas et attendent les Citizens dans leur camp en espérant avoir des opportunités en contre. Dans les 20 premières minutes, les Marseillais défendent bien sans se jeter et gênent bien les attaques de Manchester, mais ils n’arrivent pas à se projeter en contre. Au fil des minutes, les Marseillais osent plus. Ils commencent à presser plus haut et se procurent des occasions. Payet ouvre même le score sur une bonne récupération mais il est en position de hors jeu. L’OM monte en puissance en cette fin de première mi-temps et se procure des situations intéressantes.

Dans cette première mi-temps, la possession a clairement été pour les Citizens (64%). Mais malgré une ou deux grosses occasions, ils ont eu du mal à trouver des solutions. Les Marseillais ont eux bien défendu et ont réussi à se procurer quelques occasions. Ils réalisent une très bonne première mi-temps. A noter le très bon début de match de Pape Gueye à la hauteur de l’enjeu.

Deuxième mi-temps : L’OM surclassé

Dès la reprise, Guardiola procède à un changement offensif en sortant Gundogan pour faire rentrer Sterling.

But Ferran Torres 48ème minute

1 – 0

La moindre erreur est fatale face à une telle équipe. Sur une erreur défensive, City en profite et ouvre le score après seulement 3 minutes dans cette deuxième mi-temps. La bonne première mi-temps de Marseille est gâchée par ce but rapide. Les Phocéens ne se démobilisent pas et repartent tout de suite de l’avant pour revenir au score. Mais ils n’arrivent pas à trouver de solution. La différence de niveau entre les Citizens même pas à 100% et les Marseillais est flagrante.

But Agüero 77ème minute

2 – 0

Sur un corner très bien tiré, Mandanda doit sortir un arrêt de grande classe pour éviter le but mais Agüero à l’affut suit bien et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Marseille continue de subir et est dépassé.

But Sterling 90ème minute

3 – 0

Un but malheureux et malchanceux après un arrêt de Mandanda, le ballon rebondit sur Alvaro, Sterling n’a plus qu’à pousser le ballon au fond.

Malgré le score, l’OM n’a pas réalisé un mauvais match. Les Marseillais ont été valeureux mais la marche était trop haute. Le but, juste après le retour des vestiaires, a du faire mal dans les têtes.

Gueye tout en maîtrise

Certains supporters s’inquiétaient de voir Gueye lancer dans un tel match. C’est vrai que pour un jeune joueur comme lui, être titulaire contre Manchester City en Ligue des champions pouvait impressionner. Ils avaient peur qu’il passe à côté et se retrouve sous le feu des critiques. Mais c’était sans compter sur le fait que Gueye est déjà très mature et il continue de démontrer tout son talent. Très bon défensivement et offensivement, il a su profiter pleinement du temps de jeu qui lui a été accordé. Nul doute qu’avec une telle prestation, il vienne concurrencer Rongier et Sanson pour une place de titulaire.

Le match en statistiques

Marseille a presque réussi à rivaliser avec l’équipe de Guardiola en termes de possession de balle avec 47% contre 53% pour City. Mais les Citizens ont su beaucoup mieux utiliser le ballon que les Marseillais. Ils ont cadré 4,5 fois plus de frappes que les Marseillais avec 9 tirs cadrés. De plus, ils ont eu 145 attaques contre seulement 77 pour les Marseillais. La défaite est donc logique même si le score reste lourd. En effet sur 145 attaques, seules 46 attaques peuvent être considérées comme réellement dangereuses. Soit 32% de leurs attaques. A titre de comparaison les Olympiens ont eu 34 attaques dangereuses pour 77 attaques, soit 44%. Ce qui démontre une certaine solidité défensive des Marseillais.

Que retenir de cette campagne européenne ?

Bien que cette campagne européenne soit un échec, il est bon de rappeler qu’avec 3 points Marseille fait mieux que Rennes cette année, Lille l’année dernière ou encore Monaco. Ils ont su monter en puissance tout au long de la compétition. La plupart des joueurs n’avaient encore jamais joué en Ligue des Champions, cela leur servira d’expérience pour une nouvelle campagne européenne. Tout n’est donc pas à jeter pour Marseille dans cette Ligue des Champions. Elle aura permis au groupe de progresser et surtout d’apprendre car c’est dans les défaites que l’on apprend le plus. Le groupe en ressortira renforcé, tout comme Villas-Boas, s’ils sont capables d’analyser leur échec à tête reposée et d’en tirer les bonnes leçons.

Mayeul LABORDE

Related Articles

Stay Connected

21,558FansLike
2,507FollowersFollow
17,300SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles